WarRock

Par Attila et Loïcsime

WarRock est un jeu vidéo gratuit disponible en mode multijoueur seulement. La gratuité de ce jeu contraste avec les moyens de distribution habituels que l’on connaît en Occident. De fait, il est fort probable que ce mode de distribution sur l’internet devienne une forme de distribution de plus en plus répandue avec l’apparition des jeux asiatiques sur nos marchés occidentaux.

Jusqu’où peut-on parler de gratuité pour ce jeu ?

Avant de nous lancer dans la critique du jeu, essayons de comprendre le phénomène de gratuité du jeu. Selon les informations disponibles sur le site web officiel, le jeu demeurera gratuit pour tous. La question que vous vous posez sans doute c’est comment vont-ils faire des profits? La réponse est assez simple, ce jeu va comprendre deux classes de joueurs. Ceux qui  jouent gratuitement et ceux qui pour encourager ses concepteurs, sont prêts à payer. Ces derniers auront alors accès à des contenus supplémentaires dans le jeu provoquant ainsi l'envie des autres joueurs qui ne manqueront pas un jour ou l'autre de s'abonner également. Maintenant revenons au jeu en temps que tel.

Des graphiques bien balancés et accessibles à un grand public

Au niveau graphique, WarRock nous a surpris, principalement grâce à la qualité supérieure des graphiques. Les cartes sont agréables et détaillées et nous présentent des milieux urbains et désertiques. Elles sont parfois très grandes ou petites, donnant lieu à des batailles intenses où une explosion n’attend pas l’autre. De plus, la simplicité des graphiques remet beaucoup en question la constante recherche d’amélioration graphique des jeux vidéo modernes. Cette recherche graphique étant principalement un atout marketing qui existe au dépend de la jouabilité. WarRock vient prouver qu’un jeu n’a pas besoin d’un réalisme visuel pour être divertissant. Il est fort à parier que contrairement à la majorité des jeux actuels ce qui a pris du temps ne fut pas de développer l’engine mais plutôt de rendre les modes de jeu aussi divertissants qu’ils le sont actuellement. De plus, le fait que les graphiques ne soient pas aussi complexes que la majorité des jeux vidéo actuels permet au jeu d’atteindre un plus grand public qui n’a pas d’ordinateur récent.  

Diversité d’armements et encore plus dans le futur

Contrairement à la majorité des jeux, vous n’avez pas immédiatement accès à toutes les armes que le jeu peut vous offrir. En effet, vous avez initialement accès à des armes par défaut qui font bien le travail, mais ne valent pas les armes que vous pouvez acheter avec vos points cumulés après chaque mission. Pour avoir de meilleures armes, vous devrez les louer pour un certain nombre de jours et vous pourrez les choisir selon vos préférences et votre situation économique. Vous verrez que cet armement est très diversifié et vous pourrez choisir entre des carabines de tireur d’élite, des armes automatiques, des pistolets, des lances rockettes à tête chercheuse. Ce qui constitue une bonne variété d’armement dès le départ. Mais il est fort à parier que cette diversité augmentera avec le temps grâce à un système de mise à jour intégré au jeu qui permet de le faire régulièrement.

Des véhicules diversifiés

Les véhicules de WarRock correspondent à des véhicules existant dans les armées contemporaines et sont eux aussi très diversifiés. Vous pouvez en effet prendre des avions, des hélicoptères, des motos, des bateaux, des chars d’assault, des humvees ainsi de suite.

Alors que les véhicules terrestres sont simples et intuitifs à conduire, les avions et les hélicoptères sont un peu plus difficiles à piloter initialement. Toutefois, si vous avez survécu à Battlefield 2 vous ne devriez pas tellement être dépaysé par ce jeu en matière de pilotage.

Les modes disponibles dans le jeu

Ce jeu vous offre aussi différents types de mission qui démontrent toute sa puissance.

Le mode mission qui rappelle beaucoup Counter Strike. Une des deux équipes doit aller porter une bombe sur un des multiples objectifs alors que l’autre équipe doit les en empêcher ou désactiver la bombe à temps.

Le mode combat d’infanterie est quant à lui beaucoup plus axé sur le contrôle d’objectif et le combat corps à corps avec à l’occasion la présence des véhicules pour ajouter à l’intensité des combats.

Le mode véhicule combat comme le titre l’indique est beaucoup plus axé sur les véhicules lourds, mais peut donner lieu à des combats d’infanterie d’une intensité extrême. Dans ce mode l’on a aussi accès aux avions, aux hélicoptères et aux bateaux généralement absents des autres modes.

Conclusion

WarRock est un très bon jeu en plus d’être gratuit. Les graphiques sont de très bonne qualité et sont très accessibles à la majorité des ordinateurs. Ce qui joue beaucoup en sa faveur. Ce jeu se compare donc à des jeux très coûteux et réussit à séduire. Si vous n’avez pas beaucoup d’argent à investir sur les jeux vidéos, WarRock est probablement un des jeux que vous devriez sérieusement considérer car il est tout aussi amusant que les jeux de la série Battlefield.