The Elder scroll IV: Oblivion

Par Attila

Elder Scroll IV : Oblivion est certainement le meilleur jeu de rôle en solo que nous ayons essayé en plus de 15 ans d’exploration dans le monde du jeu vidéo. Une fois cette prémisse admise nous allons vous expliquer pourquoi.

Une aventure flexible et à chaque fois unique

La particularité de ce jeu vidéo est que l’histoire principale n’est pas un parcours obligé et linéaire. Le fait que le joueur peut se permettre d’ignorer l’histoire est un aspect central du jeu. C’est ainsi que vous pouvez vous permettre de partir à l’aventure selon vos instincts d’explorateur ou encore guidé par des personnages, qui ont des préoccupations extrêmement diversifiées et qui vous amèneront à explorer, combattre, voler, espionner, cultiver, pêcher, enquêter, ainsi de suite. En somme, ce jeu a une si grande diversité de quêtes possibles que vous ne risquez pas de voir de répétition au cours des aventures secondaires. Il faut aussi ajouter que certaines de ses missions, parallèles à l’histoire principale, sont très complexes et peuvent parfois prendre des heures à réussir. De plus, tous les personnages vous expliquent ce que vous devez savoir avec la voix d’acteurs enregistrés, ce qui rend le jeu plus immersif. Donc, si vous n’aimez pas lire, ce jeu vous permet d’écouter une quantité phénoménale d’heures de dialogues soit dans des conversations directement avec vous où encore entre les personnages peuplant les villes. Il faut mentionner un important nombre de livres disponibles dans le jeu et qui contiennent une quantité impressionnante de textes pour vous informer sur l’univers qui vous entoure. C’est pourquoi nous pouvons affirmer qu’Oblivion présente certainement une des histoires les plus riches en contenu que nous avons pu suivre. En fait, il est facile pour les amateurs d’histoires fantastiques de trouver une source importante d’informations sur le monde complexe de Elder Scroll IV : Oblivion et de devenir réellement addict à ce riche univers.

Un environnement vaste et ouvert

L’environnement est colossal, riche en végétation, en reliefs diversifiés, en donjons, tavernes, cités de toutes tailles, ressources à cultiver, ainsi de suite. Ce jeu est est très riche en détails de toutes sortes particulièrement au niveau de la végétation qui est des plus réussie. Le jeu est composé d’une énorme carte extérieure dans laquelle vous pouvez vous promener à votre convenance, avec aucune restriction, sauf la limite extérieure de la carte qui peut être atteinte après une bonne heure ou deux de jeux à pied. En fait, la magie de cette ouverture de la carte est rendue possible grâce à un moteur 3D qui divise le monde en une multitude de petites cartes que le moteur 3D charge progressivement lorsque vous traversez le territoire. Ce système vous permet de ne jamais avoir de chargements notables qui vous mettent hors du jeu, sur l’ensemble de la carte extérieure. Par contre lorsque vous passez de la carte extérieure à des pièces intérieures vous aurez un petit chargement de 2 à 5 seconde dépendant des ordinateurs, ce qui est très impressionnant étant donné la qualité graphique des environnements tant intérieurs et extérieurs.

Un personnage façonnable selon votre personnalité de joueur

Un personnage reflétant votre personnalité

Une autre force de Oblivions, c’est le fait que les personnages créés par le joueur lui-même, peuvent être façonnés selon sa volonté. Il est fort à parier que si vous regardez les personnages utilisés par les joueurs de ce jeu, aucun n’aura le même visage. Le joueur peut réellement s’identifier à son personnage, car, il joue avec sa propre création. De plus, le système de niveaux d’apprentissage de votre personnage évolue selon l’usage que vous faites de votre Avatare. Si vous utilisez une épée, vous deviendrez meilleur au fil du temps avec les épées. Alors que si vous utilisez un arc, vous deviendrez meilleur avec ce type d’arme. Si vous êtes du genre à sauter partout lorsque vous vous déplacez, votre personnage deviendra meilleur pour les acrobaties. Si votre personnage aime voler les gens, il deviendra de plus en plus habile à le faire. Le personnage devient le reflet de votre personnalité et en ce sens est façonné par vos actions. D’ailleurs les autres personnages réagiront différemment envers vous dépendant de vos habitudes et réalisations. Vous complimentant ou vous rejetant dépendant de vos actions passées. Le système d’évolution du personnage est un des plus raffiné et adapté que nous ayons expérimenté.

Le côté obscur de l’évolution du personnage

Toutefois, la contre partie de ce système d’évolution de votre personnage, c’est que les adversaires évoluent parallèlement à votre évolution. Bien que de manière générale la balance du jeu demeure stable. À certains moments, vous pouvez vous retrouver contre des adversaires carrément invincibles. D’autres fois, ce même adversaire est facilement tuable. Ces débalancements occasionnels peuvent s’avérer frustrant à la longue. De plus, lorsque vous aurez dépassé le niveau 25, la diversité d’ennemis diminue fortement, mais les ennemis poursuivent leurs évolutions en parallèle à votre évolution. Cela a pour conséquence que vous évoluez toujours plus, mais les ennemis évoluent avec vous, neutralisant ainsi votre évolution, les adversaires étant toujours aussi difficiles à tuer. Le fait que les adversaires évoluent sans changement visuel apparent est à long terme décevant. Votre personnage étant rendu un sauveur, chevalier de plusieurs ordres, défenseurs des cités, mages suprêmes, champions de l’Arena et de la guilde des guerriers, etc. Toute l’expérience et le courage qui vous auront été nécessaires pour atteindre ces reconnaissances ne changent pas le fait que ce sera toujours aussi difficile de tuer le même ennemi que vous soyez niveau 1 ou 40. Parfois, un personnage de niveau 1 est bien plus facile à jouer qu’un personnage de niveau 40. En plus, les ennemis finissent souvent par être mieux équipés que vous.

Une large diversité de vêtements et d’ornements.

Comme dans les Elder Scroll précédants, il y a une large diversité de vêtements prêts à porter. Une grande diversité d’armures qui sont « toutes » esthétiques sur votre personnage comme en témoigne les Screenshot. Mais toutefois, il faut mentionner qu’une fois rendu niveau 30, vous aurez pas mal fait le tour des armures disponibles et après il ne vous reste plus qu’à améliorer vos armures grâce à des items magiques trouvables dans l’Oblivion, (l’enfers du monde d’Elder Scroll), ou encore en utilisant des cristaux qui contiennent des esprits prisonniers. Outre les armures, vous trouverez une large collection de vêtements civils et même des vendeurs spécialisés dans ce domaine. De plus vous pouvez vous habiller avec des bijoux dont certains sont magiques. Bref, pour l’amateur de monde médiéval, il y a de quoi être servi.

Une large diversité d’armement

Un autre aspect important, l’armement que vous pouvez utiliser. Elders Scroll IV contient de nombreuses armes qui se divisent en fait en cinq catégories. Vous avez tout d’abord vos points, qui peuvent devenir très puissants à la longue et avec lesquels vous pouvez probablement finir le jeu sans toucher à rien d’autres. Ensuite, vous avez les masses et haches de différentes tailles qui donnent de puissants coups aux adversaires. Puis vous avez les épées que l’on peut diviser en 4 tailles différentes, en partant du petit poignard à la courte épée, en passant par la longue épée et enfin l’épée à deux mains. L’ensemble de ces armes peuvent à leur tour se diviser en différents matériaux et origines. De plus certaines armes peuvent avoir des pouvoirs magiques d’une grande diversité. Puis, vous avez les bâtons magiques qui lancent des sorts à vos adversaires. Noter qu’en plus l’ensemble de ces items que l’on peut considérer normaux, certaines armes et magies uniques peuvent être trouvées dans certaines missions spéciales, et c’est souvent ces items qui sont les plus puissants et les plus beaux. Généralement, ce sont les dieux qui vous donneront les meilleurs. En plus, de l’armement, vous pourrez aussi utiliser une grande diversité de magie ce qui peut être utile dans plusieurs domaines. Vous devrez d’ailleurs vous spécialiser dans certains types pour pouvoir utiliser certaines sortes de magies, mais sachez que se spécialiser en magie demande un talent de joueur important, Est-ce si difficile de ne pas utiliser les armes conventionnelles ?Parmi les autres items, vous trouverez les chevaux. D’ailleurs vous pouvez acheter des chevaux ou encore en recevoir un, durant certaines missions. Il faut dire que les chevaux peuvent aussi servir d’armes en ce sens qu’ils savent se battre, mais en général ils ne sont pas vraiment utiles et ce même lors des déplacements. C’est en fait plus pratique de marcher puisque cela renforce vos attributs d’athlète. De plus, rendu à certain niveau d’athlétisme, vous irez beaucoup plus vite que le meilleur des chevaux.

Des combats crédibles mais souvent vécus en solo

Un niveau de difficulté adaptable

Une des choses importantes à savoir, c’est que le niveau de difficulté de Elders Scroll IV Oblivion est changeable en tout temps. C’est pourquoi, si vous vous trouvez incapable de combattre vos adversaires sachez que vous pouvez diminuer la difficulté des adversaires dans les options de Gameplay. Toutefois, il serait surprenant que cela devienne un impératif. Car, le jeu s’adapte constamment à la difficulté des adversaires en fonction de votre personnage pour que l’expérience du joueur reste agréable. Les adversaires sont donc plus souvent qu’autrement un peu moins fort que vous mais juste assez pour que cela demeure intéressant. Sachez néanmoins qu’il faut parfois choisir ses adversaires avec jugement. Certains ont certaines forces et faiblesses. Vous pourrez parfois vous apercevoir que vos armes sont inefficaces ou insuffisantes contre certains ennemis. Bien que cette éventualité soit rare, soyez  averti. À cet égard à chaque chargement de la carte, vous pourrez lire des trucs donnés par le jeu et parfois adaptés à la situation dans laquelle vous allez vous mettre les pieds.

Des ennemis variés

The Elder Scrolls IV Oblivion contient une grand nombre d’ennemis et certains sont plus présents que d’autres. Aussi, vous rencontrerez tout d’abord des rats et des crabes. Ce genre d’ennemi n’est pas une grande menace et nous aurions pu nous en passer. En effet, ce genre d’ennemi a été beaucoup trop utilisé et nous semble de trop dans tout jeu d’aventure . Cependant il faut mentionner qu’ils restent très réussis. Vous rencontrerez des gobelins, loups, ours, créatures des bois, esprits, ogres, minotaures, licornes, crocodiles sur deux pattes, créatures de pierre et de glace, ainsi de suite. Toutefois, les ennemis les plus répandus et les plus agréables à combattre demeurent ceux de types humanoïdes, faisant partie des races disponibles dans le jeu. C’est humanoïdes équipés et possédant les mêmes armures que les vôtres sont très divertissants à combattre. Ils vous insultent et vous provoquent. Ces personnages vous donnent vraiment l’impression d’être dans des combats médiévaux.

Un des meilleurs système de combat pour le genre des jeux de rôle

Le système de combat est simple et des plus crédible. Vous pouvez frapper le plus vite possible en cliquant rapidement sur la souris ou encore donner de puissantes attaques en gardant le bouton de la souris enfoncé et en combinant avec un mouvement (avec les boutons W. A. S. D.) pour faire des mouvements spéciaux. Puis, vous avez le deuxième bouton de la souris pour activer la position de blocage, que ce soit avec un bouclier ou une arme. Bloquer les coups est particulièrement important et réduit considérablement les dommages, en plus de déstabiliser l’ennemi, ce fait étant aussi vrai pour vous. Cela donne lieu à des affrontements durables et qui rappellent des duels de chevaliers que ce soit dans les livres ou les films épiques. Le système de combat offre un bon équilibre entre vos habilités personnelles à combattre l’ennemi et les capacités de votre personnage. Ce n’est donc pas uniquement un personnage quelconque qui se bat mais bien votre personnage personnalisé et dont les caractéristiques permettent une meilleure résistance, force, endurance, magie, ainsi de suite. C’est un jeu qui plaira à ceux qui aime être au milieu de l’action et non pas simplement regarder son personnage faire l’action, comme on le retrouve généralement dans ce genre de jeu. Cette dynamique de combat est donc très impliquant pour le joueur et accessible à tous les types de joueurs.

Les alliés, un atout douteux en situation de combat

Toutefois, lorsque vient le temps de combattre les ennemis avec des alliés qui sont supposés vous aider, The Elder Scroll Oblivion réussit un peu moins bien son effet. Les alliés sont souvent plus nuisibles qu’autre chose. Ils ont la fâcheuse habitude de se mettre devant vous pour combattre l’ennemi. Hors lorsque vous les frappez, ce qui est quasi inévitable, ils se tourneront contre vous et vous aurez alors soit à recommencer le combat à votre dernière sauvegarde ou encore les tuer vous privant de leur aide par après. Arrêter le combat en activant votre blocage et crier d’arrêter est aussi une possibilité. Dans ce cas, si le personnage vous apprécie, il arrêtera le combat. Mais au milieu de l’action, ce n’est pas pratique de tenter de cesser le combat.

L’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle dans The Elder Scroll IV Oblivion est assez bonne. Chaque personnage à un horaire distinctif, il travaille, dort, mange à différentes heures ce qui signifie que vous devrez ajuster vos heures d’achat selon leurs horaires. Les discussions entre les personnages sont crédibles. Cependant, après plusieurs heures de jeu vous commencerez à trouver qu’ils se répètent passablement.  Mais c’est déjà bien qu’ils dialoguent comme ils le font, aussi nous ne critiquerons pas trop. En ce qui concerne les combats, les ennemis ont tendance à aller tout droit sur vous sans se poser trop de questions ce qui peut parfois donner des ennemis qui n’ont pas remarqué qu’un passage a été détruit et tombe dans un trou pour ensuite remonter et retomber dans le même trou. Mais dans l’ensemble l’intelligence artificielle fait un très bon travail malgré ces petits défauts, pardonnables.

Le son

Au niveau sonore le jeu est bien réussi. La musique vous met vraiment dans l’atmosphère du jeu et s’adapte très bien aux différents contextes. Le son des combats est aussi très convaincant et vous avez vraiment une impression de puissance lorsque vous donnez des coups ou en recevez. De plus comme mentionné précédemment, tous les personnages parlent ce qui constitue un exploit impressionnant contenu du nombre de personnage présents dans le jeu. Assurément, certains personnages partagent les mêmes voix et les mêmes phrases, mais c’est tout de même impressionnant.

La longévité

The Elder Scroll IV : Oblivion est un jeu qui prend énormément de temps à compléter dans sa globalité. La campagne principale peut prendre autour de 40 heures à réaliser, mais le jeu dans son entier comprend en fait, 212 missions et après 160 heures de jeu, personnellement nous nous sommes rendus à 156 missions. Mais le principal problème c’est qu’une fois ces missions réalisées vous n’avez pas toujours le goût de les refaire encore une fois comme vous le suggère le jeu. Aussi, bien que vous ayez la possibilité de créer plusieurs personnages, vous vous limiterez probablement à la création de deux ou trois personnages et ce, à cause que cela prend un temps considérable à réaliser les différentes missions et que malgré l’étendue du territoire et le fait qu’il vous restera toujours des zones inexplorées, cela peut devenir répétitif après un certain bout de temps. De plus, le fait que ce soit un jeu exclusivement en solo peut aussi donner le goût à certains d’aller voir vers les massives onlines multiplayer games pour augmenter la dimension sociale de leur jeu vidéo.

Des mini expansions payantes

Les développeurs n’ayant pas épuisée toute leur créativité, ils ont eut l’idée d’offrir des mini expansions au jeu que les joueurs peuvent payer à l’unité. Cela a créé une certaine réaction négative chez plusieurs joueurs habitués à la gratuité de ce genre de mini patch. Mais bien que ces extensions ne soient pas gratuites pour le jeu. Il faudrait mentionner que personne n’est obligé d’acheter ces mini expansions qui coûtent souvent en bas de 5$.

Conclusion

Il nous apparaît évident que Elder Scroll IV Oblivion est un jeu incontournable dans le genre des jeux de rôles. C’est un jeu qui est magnifique visuellement et très divertissant au niveau de la jouabilité. Mais comme indiquée dans presque tous les aspects du jeu, les limitations d’Oblivion n’apparaissent réellement qu’après avoir dépassé les 100 heures de jeux. Ce qui peut prendre évidemment plusieurs semaines si ce n'est plusieurs plusieurs mois. Nous garderons de notre test de très bons souvenirs de combats épiques et d’aventures parfois drôles et parfois exaltantes. Il existe évidemment quelques limitations au jeu telles qu’indiquées précédemment mais ce jeu est sans contredit l’ultime jeu de rôle en solo ça vaut donc vraiment la peine de l’acheter.