Silent-Hunter III

Par Attila

Le jeu Silent Hunter III est un jeu de simulation, ce type de jeu est rarement intense et demande un nombre considérable de temps. Aussi, Silent Hunter III est un jeu naval de sous-marin ce qui nous laisse entrevoir de longs moments sur une mer plutôt déserte. Mais lorsqu'on dépasse ces préjugés sur les simulations, nous pouvons alors nous risquer à essayer un jeu comme Silence Hunter III qui nous montrera à quel point un jeu de simulation réussie peut être intense, rempli de suspense, plein de stratégies et de détails divertissants que l'on ne voit pas dans les jeux en général.

Un témoignage historique par l’expérience

Silent Hunter III est rempli de beaux couchers de soleil et de magnifiques journées sur l'océan

À notre avis, Silent Hunter III est probablement un jeu qui mériterait d'être montré dans les écoles comme outil pédagogique. En effet, ce jeu vous plonge dans un aspect de la Seconde Guerre mondiale que notre éducation ne fait que touchée en surface. C'est à dire, la guerre sous-marine. De manière générale, nous entendons surtout parler des attaques faites par les U-boots sur les convois alliés en Atlantique et de toutes les mesures prisent pour les contrer. Mais ce jeu vous met dans le rôle d'un capitaine de U-boot et donc vous permet de vivre la guerre de ce point de vue. Il est aussi important de savoir que le jeu suit assez précisément l'évolution de la guerre en matière de technologie tant allemande qu’alliée. De plus, le jeu recrée les tactiques de lutte anti sous-marine et vous force à développer vos techniques d'attaque.

De la croisière pépère au jeu du chat et de la souris

Au début, vous aurez la satisfaction de pouvoir détruire facilement des navires isolés

Le cheminement de Silent Hunter III vous permet aussi d'expérimenter ce à quoi les capitaines de U-boot ont dû faire face durant l'évolution de la guerre. Ainsi, si vous choisissez de commencer en 1939, vous pourrez aisément détruire des bateaux isolés complètement impuissants devant vous. Vous rencontrerez aussi des destroyers britanniques qui chercheront à vous détruire sans réellement être une menace, fait découlant de manque de précision de leurs outils de détection et au manque d'expérience de leur équipage. Aussi, la période de 1939 à 1941 dans le jeu comme dans la réalité historique s'avère être une véritable partie de plaisir pour les fanatiques de coulage massif de bateau isolé. Alors, que pour d'autres, cette période s'avère beaucoup trop facile. Aussi, si vous aimez la difficulté, à partir de 1941 les convois s'organisent et la partie de plaisir se transforme peu à peu en une résistance plus importante sans nécessairement être plus efficiente contre vous. Cette période s'avère un peu plus difficile et montre dans le jeu comme dans la réalité de l'époque, une évolution dans la variété des technologies qui vous seront accessibles pour améliorer votre sous-marin. Ou encore, si vous en avez le prestige vous pourrez vous procurer un autre sous-marin. Notez que ces innovations sur vos sous-marins seront de plus en plus nécessaires, car, elles sont la réponse aux technologies de vos ennemis. Aussi, malgré un U-boot toujours meilleur vous noterez que votre tâche s'avérera toujours plus difficile. Ainsi, les sonars ennemis permettront à vos adversaires de vous faire mal, les avions d'abord peu menaçant vont devenir très irritants. Bref, la partie de plaisir initiale sera de moins en moins facile et de plus en plus stressante et intense. Voir les explosions de bombes sous-marines proches de votre sous-marin, voir les tuyaux de votre U-boot céder et l'eau couler dans votre sous-marin s'avèrent à la fois stressant et vous met dans une ambiance assez réaliste. De plus, les explosions du jeu étant d'une très grande qualité, vous serez facilement impressionné de voir la série de bombes larguées sur vous exploser en ligne à proximité de votre U-boot.

À vivre sans risque on meurt sans gloire

Le beau temps pour vous signifie aussi le beau temps pour vos adversaires

Le jeu durant les premières années de la guerre vous permet d'attaquer beaucoup de navires seuls, mais cela devient lassant, aussi vous serez heureux de découvrir des convois. Les attaques sur les convois sont très divertissantes et les explosions de pétroliers sont toujours spectaculaires à voir. Utiliser le convoi comme obstruction aux escorteurs est aussi très amusant. Vous vous amuserez beaucoup à attaquer ces convois composés de nombreux navires marchants et généralement gardés par 4 à 6 navires d'escorte. De plus, dépendant de l'époque, il vous arrivera de rencontrer des convois militaires avec porte-avions. Ces convois plutôt rares et très risqués à attaquer sont toujours satisfaisant à détruire.   

Lancer des torpilles une action agréablement difficile

Les torpilles sont puissantes, mais encore faut-il savoir les utiliser

Un des défis qui vous attend dans ce jeu, en tant que sous-marinier, c’est de tirer des torpilles, plutôt lentes en général, et que les navires peuvent éviter; ce qui vous rendra la tâche plutôt difficile au début. C'est pourquoi vous finirez par opter pour des tirs de torpille à moins de 1000 m. pour une plus grande précision. Mais même si vous finissez par maîtriser la trajectoire, il faut compter en plus les problèmes techniques des torpilles qui peuvent bien faire en sorte que la torpille n'explose simplement pas. L'ensemble de ces facteurs est un peu frustrant, mais ajoute un grand réalisme. Les bateaux ont aussi différentes faiblesses, ce qui vient ajouter une autre chose à considérer lorsque vous visez. Ainsi un navire peu exploser après une torpille ou encore couler après quatre torpilles. L'ensemble de ces caractéristiques rend le jeu agréablement difficile. Le jeu a aussi un aspect de jeu de rôle, à savoir que l'équipage gagne de l'expérience rendant leurs tâches beaucoup plus rapides. La fatigue joue aussi un rôle et vos marins épuisés seront moins efficaces, c'est pourquoi il vous sera nécessaire de bien gérer vos équipages, ce qui semble déplaire à certains joueurs, mais être apprécié par d'autres.

Un jeu comportant plusieurs bugs

Le jeu comporte malheureusement beaucoup de bugs qui viennent diminuer de beaucoup le divertissement. En effet, certains bugs font cracher le jeu et tous vos progrès seront perdus, sauf dans le cas où vous aurez sauvegardé votre partie régulièrement. Aussi, si vous avez traversé l'Atlantique sans sauvegarder, vous aurez perdu 30 minutes de jeu à la vitesse maximum que le jeu vous permet. De plus, le jeu prend au moins 3 à 5 minutes à loader, ce qui est très frustrant lorsque vous venez déjà de perdre beaucoup de temps. Il y a aussi quelques bugs mineurs qui sont présents dans le jeu et qu'on s'explique mal que les testeurs de Ubisoft n'aient pas vus et ce malgré le patch 1.4. Nous ne pouvons donc qu’espérer une mise à jour le plus tôt possible.

Un multijoueur peu peuplé

L'océan est souvent déserte, mais les vagues dans le jeu sont crédibles

Le jeu contient aussi un multijoueur. Le multijoueur vous permet différents modes de jeu qui consiste à détruire des convois en meute de loups. Mais, bien que ce mode puisse être intéressant, le manque de participants est un gros problème quand vient le temps de jouer. Il y a que très peu de joueurs en multijoueurs aussi à moins d'avoir des amis qui ont le même jeu, le multijoueur n'a qu’un intérêt limité. Toutefois, il est intéressant de constater que les missions que vous créez peuvent être transmises directement dans le jeu ce qui signifie que vous pourrez facilement créer des missions pour vous-même, mais aussi pour les autres qui viendront s'amuser avec vous.   

Conclusion

Silent-Hunter fut en ce qui nous concerne une agréable surprise au niveau de sa jouabilité et du divertissement qu’il nous a procuré. Il est assez rare qu’un simulateur soit aussi intense et accessible à un large public. De plus, ce jeu fera naître chez vous un profond respect pour les 40 000 marins allemands qui ont servi dans les U-Boot durant la Seconde Guerre mondiale et vous feront comprendre pourquoi 30 000 d’entre eux ne sont jamais revenus. Ce jeu vous démontre par l’expérience que la vie de sous-marinier était de toute évidence désagréable. Il peut aussi être approprié dans cette critique de vous proposer le visionnement du film Das Boot, un grand classique du cinéma allemand qui vous mettra particulièrement dans l’état d’esprit nécessaire pour jouer à ce jeu. Nous vous recommandons donc fortement ce jeu qui est très bien fait et vous procurera plusieurs mois de plaisir sur un océan très réussi.

Voir aussi:
Lisez les trucs et astuce de Silent Hunter 3
Galerie: Silent Hunter III
Galerie: Silent Hunter IV